Up-Cycler l'immobilier !

 

Transformer, c’est (s’) adapter

 

 

Depuis la moitié du XXème siècle, l’urbanisation transforme nos territoires. La croissance et l’étalement constant des villes, longtemps synonymes de modernité, d’économie dynamique, et de culture impliquent l’introduction d’un nouveau paradigme. Il devient nécessaire d’engager une réflexion relative à ces espaces de vie à la densité en constante augmentation, et faisant la part belle au béton parfois boudé par les citadins. Les récentes évolutions sociologiques (intégrant entre autres la volonté d’une ville verte, des logements plus grands et confortables en lien avec les nouveaux usages, ou encore des lieux publics dédiés à la participation citoyenne) poussent les architectures, et plus largement les aménageurs à penser la ville de demain, et optimiser des territoires saturés.

Il s’agit alors de conjuguer les nouvelles attentes sociétales aux exigences urbaines et financières qui mobilisent les investisseurs, tout en intégrant les aspirations environnementales afin d’appuyer un monde en réinvention permanente.

 

 

Transform-Action

 

Une des solutions fondamentales – et pourtant basique, amenée à prendre de plus en plus d’ampleur ces prochaines décennies, reste la transformation du bâti. La politique défendue par « Réinventer Paris » se cristallise autour de cette notion. A ce titre, la Ville de Paris multiplie la conversion de bureaux en logements sociaux afin d’augmenter un parc en souffrance. La baisse de demande de bureaux (entre 15 et 25%), conséquence directe de la crise du Covid, risque d’appuyer la mutation du bâti et initier une vague de transformation au cours de ces prochains mois. Cette mouvance est également défendue par Outsign à travers de nombreux projets.

 

L’agence a développé une véritable task force qui permet d’une manière agile et efficace de valoriser la transformation des actifs immobiliers. De la faisabilité architecturale à la stratégie de médiation avec les villes & les architectes des bâtiments de France, Outsign conjugue son savoir-faire en adéquation avec chaque site. Chaque projet est alors une histoire à réécrire, un storytelling à la fois inclusif et sur-mesure.

 

 

L’Upcycling immobilier ; quand rien ne se perd … !

 

L’upcycling transcrit la volonté de limiter la consommation, et à plus long terme l’impact au cœur d’un quartier, d’un territoire, ou d’une échelle. Au-delà d’une dimension économique certaine, l’upcycling est aussi le fer de lance de convictions écologiques de plus en plus importantes au sein des milieux de l’architecture et du BTP.

 

Dans un esprit frugal et mesuré, la transformation doit s’inscrire dans un cercle vertueux. Un dosage subtil qui gère avec parcimonie les ressources en présence et s’inscrit dans un processus d’intensification urbaine.

La densification de nos villes n’est plus à prouver. Grâce à un travail de concertation avec l’équipe de conception, et les volontés des acteurs publics et/ou privés, bon nombre de bâtiments sains peuvent désormais voir de nouveaux programmes s’épanouir pleinement et jouir de structures et de fondations toujours solides. 

 

 

Rebâtir l’existant

 

Repenser les lieux, c’est reformuler leurs usages en anticipant des mutations dans un contexte en perpétuel mouvement.

Notre monitoring des usages, veille des tendances et exploration programmatique, analyse au plus près les attentes des utilisateurs. Cette vision panoramique nous conduit à proposer des changements de destinations qui peuvent entrainer des changements de destins… ! Plusieurs de nos projets illustrent cette pensée, en témoigne :

 

  • Le projet Agrippa d’Aubigné, à Paris : ancien garage, le bâtiment accueillera 82 logements sur une surface de 4000m2.
  • Le projet du Palais de Cristal à Metz : ce projet aux mille et une vie est avant tout un joyau de l’art nouveau messin se rêvant dès sa construction en 1910 comme « le plus bel établissement de bain du monde ». Siège de la Ligue d’Enseignement pendant quelques décennies, les bureaux deviennent désormais une résidence service seniors augmentées !

 

Cet exercice devient transposition pratique dans les projets de rénovation et extension que nous sommes amenés à conduire en milieu urbain ou péri-urbain.

 

Rebâtir l’existant devient une nécessité. L’aspiration sociétale y participe clairement puisque la vague écologique des dernières élections municipales témoigne aussi, et surtout, d’une envie citoyenne. La faisabilité économique des projets est également impactée puisque les lignes budgétaires conséquentes telles que le gros œuvre s’en trouve minorées.

 

 

Re-vitaliser la ville !

 

Partant du postulat que la ré-invention du bâti est possible, voir nécessaire dans les prochaines années, il est dès lors possible de transposer cela à l’échelle d’une zone plus importante, à l’image d’une ville ! Avec maintenant de plus de 15 ans d’expériences dans la création de lieu de commerces, nous avons acté et mis en œuvre notre propre (r)évolution sur le sujet. Il s’agit désormais de sortir de la mono-activité des espaces urbains pour proposer des villes mixtes à vivre. Il est nécessaire de soutenir l’intensité urbaine tout en préservant les intérêts et les activités des commerçants. C’est tout l’enjeu des zones monofonctionnelles en pleine mutation. Repenser le lieu du commerce, c’est finalement s’adapter aux nouveaux besoins des « êtres urbains » que nous sommes !

 

Cette vision a pu être mise en place grâce à la réflexion engagée autour de la zone commerciale de Sainte Geneviève des Bois avec Etixia. La bascule de cette zone en lieu de vie au sens large a pu être étudiée à travers la mise en place d’une réflexion itérative et collaborative avec les acteurs en place (propriétaires fonciers, enseignes, commerçants locaux).

 

 

 

Ré-utiliser, re-penser, ré-inventer, re-générer deviennent des mots intégrant pleinement le champ lexical de l’architecture et de la construction. Une manière ludique, pour nous, dessinateurs, constructeurs, prescripteurs, d’anticiper, d’accompagner et d’appuyer un changement imminent !