Cultiver notre jardin pour habiter autrement…

Cergy Grandes Terres

 Mission : Stratégie, Branding

Client : Bouygues immobilier, Crédit Agricole, Spirit

Programme : Eco quartier de 67 hectares

Localisation : Plaine des Linandes, Cergy

Un éco-quartier comme acteur-producteur d’une synergie, incarnant des valeurs sociales créatrices de liens au-delà des biens.

L’aménagement de l’éco quartier de la Plaine des Linandes, situé au nord de Cergy, porte sur 67 hectares et s’inscrit dans un contexte et une volonté d’urba-dynamisme. Missionné par le groupement de promoteurs Bouygues immobilier-Crédit Agricole-Spirit,  Outsign propose une stratégie circonstanciée sur la communication de l’éco quartier en termes de positionnement, d’identité visuelle, de naming, de discours et de territoire graphique.

Avec Cergy Grandes Terres, Outsign promeut la symbiose entre l’urbain et le végétal : redéfinir une façon d’habiter, de vivre, de se déplacer et de travailler, favorisant des comportements plus humanistes, communautaires et responsables.
Le nouveau positionnement offre une mise en valeur de l’éco-quartier comme acteur-producteur d’une synergie, incarnant des valeurs sociales créatrices de liens au-delà des biens. Le Nom Grandes Terres met en exergue la noblesse du lieu et insiste sur l’étendue à l’échelle du territoire, d’un espace à la fois smart, pluriel, et de « luxe accessible ». Une respiration dans le paysage urbain de Cergy-Pontoise, comme un « grand bol d’air ».

 

Grandes Terres exprime la conjugaison entre habitat et bien-être : une convergence réussie entre un bâti exceptionnel connecté, une nature florissante et des habitants, qui privilégient les relations humaines et le bien-être. Illustré, le nom se fait scènes de vie transcendant les classes générationnelles et sociales par des systèmes d’échanges collaboratifs (co-working, co-voituage…).

 

Les habitants architectes-bâtisseurs de leur espace de vie (toitures photovoltaïques, recyclage, papier qui pousse…) s’engagent à diminuer leur empreinte carbone par des choix d’auto consommation collective, en devenant urbiculteurs. Chacun devient partie prenante d’un écosystème autonome énergétiquement et productif !